Placements alternatifs

Les bons cotés

Les placements alternatifs

Les avantages de placements alternatifs se situent principalement dans la possibilité d’atteindre des taux de rémunération plus élevé que la normale dans des placements traditionnels. Plus souvent qu’autrement, un investissement alternatif comporte un degré de risque élevé, et se trouve souvent dans le domaine des technologies nouvelles ou émergentes

les avantages de placements alternatifs ne consistent pas nécessairement entièrement du profit ou de la perte. Pour l’amateur d’art, collectionneur ou connaisseur, l’acquisition de ces actifs peut apporter de la joie et de satisfaction personnelle. Alternativement, les investisseurs peuvent également fournir un financement pour une production de théâtre ou un concert. Bien que la probabilité d’un retour sur investissement positif peut être discutable, son objectif principal était un bon soutien général pour les efforts artistiques. Ce même processus de pensée peut être appliqué à la personne qui investit dans les technologies vertes alternatives, le fait parce qu’il pense de l’environnement digne de mérite.

Un investissement alternatif peut être avantageux car il permet de combiner un hobby ou une passion personnelle avec une décision d’affaires.

Les bons cotés du diamant

Le diamant est un investissement mobilier apprécié qui offre les avantages suivants:

  • Il constitue une protection contre l’inflation, l’effondrement des marchés et les variations monétaires
  • Il est anonyme (aucun enregistrement n’est requis)
  • Il est insensible aux banqueroutes
  • Le diamant à une valeur sentimentale, transmissible entre générations.
  • On peut le valoriser partout dans le monde : le diamant est – avec l’or – la principale alternative aux devises qui est internationalement accepté et qui conserve une valeur identique où que vous soyez
  • Les plus values éventuelles ne sont généralement pas taxées
  • Les frais de garde sont généralement inexistants
  • Il constitue un investissement de prestige
  • Indépendance des prix : les prix ne dépendent pas des lois mises en place par les gouvernements et conservent dès lors mieux leur valeur, même en période de récession.
  • Rendement solide : tout au long de l’histoire, les diamants ont toujours connu une forte reprise au lendemain des effondrements de prix et des périodes de marasme économique.
  • En théorie, les événements économiques et géopolitiques peuvent provoquer des dévaluations des devises, l’immobilier peut se déprécier subitement, de nouvelles technologies peuvent rendre obsolètes certaines ressources, la compétitivité peut faire disparaître des entreprises,…mais rien ne semble altérer la valeur du diamant dans la durée. La plupart des mines de diamants sont aujourd’hui connues, et à l’instar d’autres ressources naturelles, les réserves ne sont pas illimitées. La rareté va donc s’accroître dans le temps et c’est plus précisément là que réside le facteur haussier de la valeur du diamant à long terme.
  • Avec les œuvres d’art, le diamant est un des biens d’investissement qui présente l’avantage de pouvoir en bénéficier au quotidien. Cela signifie que vous pouvez aisément porter vos diamants sur vous en bijoux, les admirer, tout en étant assuré de la valeur votre investissement.
  • Fort écart entre l’offre et la demande : l’accroissement du déséquilibre entre l’offre et la demande que l’on prédit soutient les prix et il est fort probable que l’on assiste à une envolée des prix.
  • Finalement, alors que d’autres biens de luxe, tels que voitures, mobilier, vêtements etc. ont tendance à perdre de leur valeur avec le temps et l’usage, les diamants échappent à cette évolution parce qu’ils sont très résistants et inaltérables

En conclusion:

  • N’investissez pas dans les diamants si vous avez besoin de liquidés prochainement ou recherchez un investissement spéculatif, à rendement ou plus-value rapide tel que l’investissement dans les jeunes entreprises
  • Le diamant est indiqué comme un investissement de coeur, sûr, dont la valeur est attendue à la hausse dans la durée, transmissible, facilement transportable et négociable pratiquement partout et à tout moment.

 

Les bons cotés des oeuvres d'art

L’Art investit votre Patrimoine !

L’investissement dans l’art s’inscrit aujourd’hui dans une véritable stratégie d’optimisation de votre patrimoine. En effet, au-delà d’un simple outil de diversification patrimoniale, le fait de posséder une œuvre d’art, un objet de collection ou un objet d’antiquité offre de nombreux avantages fiscaux et constitue un véritable investissement plaisir.

De plus, le marché de l’art fait l’objet d’un encadrement juridique très rigoureux et connaît une forte progression depuis quelques années : cela vous permet d’investir sereinement dans des objets artistiques à fort potentiel de plus-value.

Vous pouvez accéder aujourd’hui au monde de l’art en toute sécurité, en bénéficiant des conseils de nombreux professionnels du marché (commissaires-priseurs, experts agréés, conseillers en investissements artistiques…) pour acquérir une œuvre qui vous correspond et en profitant des avantages fiscaux d’un tel investissement, que vous soyez un particulier ou un professionnel.

Fiscalité de l’Art pour les particuliers

ISF 
DROITS DE SUCCESSION
DONS AUX ORGANISMES D’INTERET ARTISTIQUE

PLUS-VALUES LORS DE LA CESSION

DATION EN PAIEMENT 

Les œuvres d’art, les objets de collection et d’antiquité sont totalement exonérésLes objets artistiques peuvent être exonérés de droits de succession dans certaines situations
  • Réduction d’Impôt sur le Revenu de 66 % du montant du don
  • Réduction d’ISF de 75 % du montant du don

Avec preuve d’achat, choix entre :

  • Taxe de 6,5 % du prix de cession
  • Régime général : plus-value réduite de 10% par an après 2 ans de détention

Sans preuve d’achat :

  • Taxe de 6,5 % du prix de cession
Certains de vos impôts peuvent être acquittés par la remise d’objets d’art à l’Etat

 

Fiscalité de l’Art pour les entreprises

DONS AUX ORGANISMES D’INTERÊT ARTISTIQUE

ACQUISITION EN FAVEUR DE MUSEES

ACQUISITION POUR LE COMPTE DE L’ENTREPRISE
Réduction d’IR ou d’IS (selon le régime fiscal de la société) de 60 % du montant des dons, dans la limite de 5  du C.A.Réduction d’IS de 90 % du montant des dons, dans la limite de 50 % de l’impôt dû 
  • Réduction d’IS de 40 % du montant de l’investissement

  • Déduction du prix d’acquisition, du résultat imposable de l’entreprise à raison de 20 % / an pendant 5 ans

Les bons cotés entreprise

Il peut être très avantageux de financer une jeune entreprise.

Les constats sont unanimes : pour relancer la croissance, il est nécessaire de favoriser la création et le développement d’entreprises innovantes. Or, près de la moitié des TPE/PME ont un accès difficile aux financements. Le rôle des épargnants est donc capital pour soutenir les jeunes entreprises à fort potentiel, mais ils sont peu informés des opportunités de placement dans les start-up ou pensent que ce sont des investissements trop risqués et peu rémunérateurs. Pourtant, nombreux sont les avantages à investir dans l’écosystème français…

1.  Citoyen et banquier

En apportant des financements dans ces entreprises, les investisseurs participent à la création d’emplois et de valeur ajoutée de l’économie française. L’activité des sociétés, professionnelles du financement des entreprises non cotées, prouve que financer des start-up est bon pour la croissance. Entre 2009 et 2014, les entreprises ont créé près de 315.000 emplois. La croissance des effectifs dans les start-up ayant reçu un financement en capital a été de 25 %, et 89 % des embauches ont été conclues en CDI.

2. Un placement rentable

Aujourd’hui, les rendements des différents produits d’épargne sont faibles et ne cessent de diminuer. Bien que l’investissement dans les start-up soit plus risqué, réaliser des plus-values importantes n’est cependant pas rare. Elles peuvent représenter 5, 8, 10 fois ou plus le montant initial investi !

3. Une aubaine fiscale

Depuis janvier 2015, les obstacles qui entravaient la création de holding de détention ont été supprimés. Désormais, il est possible de regrouper dans un même véhicule une multitude de petits porteurs individuels souhaitant apporter des fonds à une start-up et bénéficier d’avantages fiscaux.

En investissant dans de jeunes entreprises, les particuliers ont la possibilité de défiscaliser 18 % du montant investi sur l’IR ou 50 % sur l’ISF. De plus, un nouveau type de compte-titres a été créé : le PEA-PME. Il permet de détenir des actions de sociétés non cotées, telles que les start-up, et d’être exonéré d’impôts sur les revenus générés.

Ces mesures cherchent à démocratiser l’accès des non professionnels à l’investissement, y compris aux épargnants n’ayant pas de gros patrimoine et donc soutenir directement la croissance économique du pays.

4. Une aventure passionnante

Au-delà de toutes les bonnes raisons rationnelles déployées ci-dessus, le gros point fort de l’investissement en start-up est d’intégrer une aventure entrepreneuriale passionnante. L’investisseur n’apporte pas que des ressources financières, mais également toute son expérience, son réseau…

Des relations fortes se nouent entre les porteurs de projets et ses financeurs, sollicités à part entière pour accompagner le projet, ce qu’il n’est pas possible de retrouver lorsque l’on investit dans des grands groupes. Et il n’est même plus nécessaire d’être expert de la finance.

Référencement par LOGICIELREFERENCEMENT.COM